AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Une soirée normale au Tartarus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Messages : 13
Date d'inscription : 09/05/2017

MessageSujet: Une soirée normale au Tartarus   Sam 20 Mai - 22:21
Intervention MJ : NonDate :  Mai 2830 RP pouvant être violent
Sarlia T'Loek / Urgnot Rix
Une soirée normale au Tartarus



Sarlia était assise à une table, invitée par un des clients, un Galarien qui semblait avoir des crédits à dépenser, et du coup, des crédits à lui donner pour ses réserves. Les gens aimaient bien passer du temps en sa compagnie, et beaucoup misaient sur des cadeaux pour attirer son attention, cherchant à lui offrir toujours plus, et surtout mieux que les autres, afin de pouvoir bénéficier de ses faveurs et de sa présence. Elle avait décidé d’échanger sa tenue habituelle pour un drapé Angara, coupé afin de le transformer en une robe légère et aérienne, montrant tout en cachant.

Cette robe avait trois objectifs pour elle, attirer l’attention sur elle tout en détournant l’attention de ses conversations, faciliter les échanges en sa faveur et surtout, rendre jaloux ceux qui n’avaient pas pensé à lui offrir cela. Elle jouait beaucoup avec ce dernier aspect, obtenant ainsi toujours plus des autres. C’est d’ailleurs ainsi qu’elle a pu avoir sa propre réserve d’eau pure de Voeld.

Elle en dégustait d’ailleurs un verre, assise sur une des banquettes, ses jambes négligemment posées sur celles du Galarien, ce qui lui avait fait gagner quelques caisses de baryte. Elle ne savait pas encore ce qu’elle en ferait, mais le client travaillait dans ce milieu, dans le pire des cas, ça fera une source potentielle si elle trouve des gens intéressés. Portant l’eau à sa bouche, elle en savoura la gorgée. Elle n’avait rien à voir avec l’eau filtrée un nombre infini de fois qu’elle avait sur oméga, ou celle traitée sur Kadara. Déjà, le gout. Il était simple, blanc, pur, il n’avait pas cet arrière-gout ferreux, ou d’autre chose, de la station spatiale. Et elle pouvait en boire plusieurs gorgées sans forcément s’inquiéter pour sa survie, rien que ça en faisait une ressource précieuse.

Cela faisait une bonne demi-heure déjà qu’elle était restée avec le Galarien alors qu’elle avait déjà obtenu son présent. Il était généreux mais parlais surtout de chiffres, quelque chose d’assez lassant dans sa position actuelle. Elle leva alors ses jambes de celles des siennes pour se redresser, lissant sa robe pour défaire les plis. Sarlia regarde le Galarien pour lui adresser un petit clin d’œil et lui parler d’une voix aux intonations légèrement sensuelles.


« Je dois y aller mon chou, la danse m’appelle ! »

Elle s’éloigne alors pour se diriger, avec un léger déhanchement, vers les parties réservées au personnel et pouvoir rejoindre les cages de protection. Tandis qu’elle se déplace, elle effectue de petits mouvements de la tête et des épaules, suivant le rythme de la musique. Les regards s’attardant alors sur elle et son dos nu alors qu’elle s’éclipse vers les coulisses.

Rejoignant rapidement les loges, elle se prépare, réajustant ses vêtements et réhydratant sa peau. Elle se dirige ensuite vers les cages, entrant dans la sienne, elle fait un signe au DJ qui bascule alors la musique vers sa propre playlist. Mettant en avant sa tenue flottante, elle entame alors une danse hypnotique et sensuelle, dessinant des sortes de vagues avec ses mains dans les airs lorsque le rythme est lent, pour ensuite bouger avec d’avantage de dynamisme quand la musique s’accélère.

Souriante, elle observe néanmoins les clients pour alors remarque un Krogan qui ne lui disait pas grand-chose. Peut-être un profil intéressant qui pourrait lui être utile par la suite. Mais il était loin, et semblait occupé à boire et/ou regarder les différentes cages. Une idée lui vient, pour à la fois attirer son attention et voir ce qu’il vaut. Un des clients ayant laissé son verre sur le rebord des estrades des cages, elle le récupère discrètement avec son pied entre quelques mouvements de danse. Puis dans un geste gracile, se penchant en avant, elle passe la jambe au-dessus de sa tête dans une variante de roue attirant bien des regards vers sa robe.

Le verre propulsé par le pied vient frapper l’arrière de la tête d’un client qui se lève pour directement frapper son voisin de derrière, le pensant responsable de cela. Peu à peu, la bagarre prend de l’ampleur, les combats se rapprochant peu à peu des cages. Des verres volent vers le Krogan tandis qu’un humain est projeté contre sa cage pour y être frappé. Sarlia s’arrête alors de danser pour se poser contre le mur face aux barreaux, prenant un air légèrement apeuré.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gestion de Profil RP
Âge: 563
Organisation: Aucune ?
Rang: Leader Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Mercenaire

Messages : 13
Date d'inscription : 07/05/2017
Localisation : Sur Terre.

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Dim 21 Mai - 10:44

Citation :
La journée ne s’annonçait pas trop mal pour le Krogan et sa bande. Un travail terminé, l’argent reçu dans les temps, une belle petite somme, de quoi mettre tout le monde d’accord. Rix voulait profitait de cet argent pour faire une petite virée au Tartarus avec son second Kraa. Cela pouvait être l’occasion de discuter de l’avenir de leur groupe, mais aussi une nouvelle occasion pour Kraa de convaincre Rix de renouer quelques liens avec New Tuchanka, thème plus ou moins difficile à aborder en fonction de la situation. D'une certaine façon, avoir de nouveaux contacts avec New Tuchanka pouvaient les aider à se développer, ne serait-ce que pour l’apport en matériel et toutes autres formes de ressources utiles au développement d'un groupe de mercenaires.

Les deux Krogans arrivèrent au Tartarus en début de soirée, la journée fut chaude, il leur fallait donc quelque chose à boire. A peine la porte passée, quelques regards se posèrent sur eux, il est vrai que l’on ne croisait pas beaucoup de Krogans dans les environs, une grande partie se trouvait sur New Tuchanka, les quelques groupes sillonnant l’espace n’étaient bien souvent que des mercenaires, Rix faisait partie de cela. Celui-ci ne pouvait pas savoir si sa réputation était arrivée jusqu’ici, mais il n’était pas venu là pour casser des têtes de toute manière, plutôt pour boire un coup, même si leurs tenues respectives laisser penser le contraire.

Une fois assit à une table un peu à l’écart de manière à ne pas attirer les oreilles trop curieuses, ils commandèrent du Ryncol, la boisson par excellence. Une fois servit, ils pouvaient enfin discuter, même si Kraa ne savait pas trop comment aborder le sujet, difficile pour lui de faire preuve de diplomatie pour faire comprendre ses idées.

"Parle Kraa, je vois bien que tu souhaites t’exprimer."

Le Krogan but alors une gorgée avant de répondre.

"L’éternel même sujet, nos rapports avec nos frères. Ton autorité est reconnue et respectée parmi nous, mais elle devrait s’étendre à tout notre peuple. Notre groupe pourrait s'agrandir et s'imposer sur des gangs sans importance."

"Je sais déjà cela. Hors de question d'être un outil. Les autres races aiment bien faire des merdes, mais c'est nous que l'on utilise pour ramasser ensuite. J'ai refuser de me soumettre, eux ont accepté. Je ne suis pas contre des négociations, mais je ne m'écraserais devant aucun représentant."

Mine de rien, qu'il accepte des négociations était déjà quelque chose d'incroyable, suffisamment pour que Kraa décide de ne pas aller plus loin, au risque de se prendre plusieurs refus catégoriques à force de vouloir gagner un peu plus à chaque nouvel argument. Puis une nouvelle danseuses attira l’œil de Rix, mais s'il ne se tenait pas vraiment face à elle, il pouvait la voire et apprécier quelques courbes. Le deuxième Krogan la remarqua aussi, ne manquant pas de faire une remarque.

"Au moins, on peut dire que les Asaris savent bouger."

Rix se contenta d'hocher la tête, la souplesse ne faisait pas partie de ses critères pour choisir des contacts. Et puis, sans savoir vraiment savoir pourquoi une bagarre commença, au début les deux Krogans n'y prêtèrent pas grandes attention, on aurait dit une simple bagarre d'ivrogne alors ils se contentaient de regarder les danseuses. Puis la petite bagarre d'ivrogne prit de plus en plus d'ampleur, jusqu'à ce que Rix reçoive un verre en travers de la gueule. Il se redressa, cherchant le type qui avait eu le cran de le lui jeter. A sa droite comme à sa gauche les gens se tapaient dessus, puis l'un d'eux attrapa la bouteille de Ryncol posée sur la table et la fracassa sur la tête du Krogan, comme si cela allait l'envoyer au tapis comme un vulgaire humain. Rix se tourna alors vers l'individu, un mince filet de Ryncol coulant sur sa carapace. C'était un humain, qui devait bien faire une tête de moins que lui, le Krogan le saisit alors à la ceinture et à l'épaule pour le jeter tout simplement par dessus une autre table. Au même moment, Kraa de son côté était occupé un boxer un énième ivrogne qui semblait se croire assez fort pour rivaliser avec eux. Finalement, cette soirée castagne était du goût des Krogans.


Revenir en haut Aller en bas

Messages : 13
Date d'inscription : 09/05/2017

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Dim 21 Mai - 20:20
Les barreaux avaient le grand avantage d’arrêter aussi bien les projectiles que les corps, qu’ils servent de projectiles ou non. Dans les cas comme ça, il y en avait toujours un ou deux qui profitait du chaos ambiant et tentait de passer les cages. Cette fois, c’était sur elle que ça tombait. C’était un humain à l’aspect légèrement détraqué, au vu de son air et de sa respiration, il semblait espérer beaucoup d’un simple contact physique. Sarlia se laisse glisser le long du mur pour avoir une position assise face à lui.

Alors qu’il tend son bras à travers la grille, il rapproche sa main pour venir l’attraper. Les doigts ne sont qu’à quelques centimètres de la robe lorsqu’elle se décide à enfin agir. Lançant sa jambe vers le bras, elle l’enroule autour du membre pendant qu’elle se saisit de la main entre les deux siennes. Dans une impulsion, elle pivote sur le côté, produisant alors un grand « crac » sonore au niveau de l’épaule de l’homme qui s’effondre alors dans un hurlement, ne restant droit que grâce à la mainmise de Sarlia sur son bras.

Se retournant en s’asseyant, elle repousse le corps du pied pour le laisser choir au pied de l’estrade pour ensuite rabattre ses jambes vers sa poitrine, posant sa tête sur ses genoux et croisant les bras devant ses tibias. Soupirant, elle regarde le chaos général qu’elle avait engendré. La sécurité de ce bar laissait à désirer, sur Oméga, personne ne bronchait ou on s’occupait rapidement d’eux. Ici, on avait cloisonné les parties pour séparer le personnel des clients. Du coup, en cas de conflit, le plus souvent on laissait faire et on attendait que les gagnant partent pour sortir les perdants. Avec une vraie sécurité et une présence inquiétante, ça ne se passerai pas comme ça. C’est ce qu’elle apportera au Tartarus si ses plans parviennent à leurs fins. Et puis, ces cages, ça donne vraiment une impression de bétail, en plus de masquer une partie de la vue !

Redressant la tête, elle cherche du regard les deux Krogans qu’elle remarque assez rapidement. Il ne restait alors plus qu’eux deux et une petite dizaine de clients combattants encore debout. Elle siffle alors vers eux.


« Hey les gaillards, ça vous dis de sortir ceux qui restent ? »

Voyant comment Kraa semblait la regarder, elle rajoute, ponctuant sa phrase d’un petit clin d’œil à son attention en insistant sur le dernier mot.

« Si vous faites ça bien, on aura surement à discuter ensemble. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gestion de Profil RP
Âge: 563
Organisation: Aucune ?
Rang: Leader Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Mercenaire

Messages : 13
Date d'inscription : 07/05/2017
Localisation : Sur Terre.

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Dim 21 Mai - 22:29
Citation :
Rix n’en avait pas fini avec ce type qu’il avait balancé par-dessus les tables, mais d’autres avaient aussitôt rejoins la mêlée. On pouvait presque dire qu’il s’agissait d’une bagarre à l’ancienne, du cassage de dent pur et dur, personne n’avait encore sortie de flingue pour se la jouer cow-boys. Les deux Krogans étaient d’ailleurs armés, et la situation aurait pu rapidement déraper au premier plouc qui aurait sorti son arme. Il ne semblait pas y avoir de sécurité au premier sens du terme, personne pour venir arrêter la bagarre et encore moins pour foutre les ivrognes dehors. Et le plus drôle dans l’histoire c’est que pour une fois les Krogans n’étaient pas à l’origine du déconvenu, qui pour le moment restait d’ailleurs encore inexpliqué. Rix envoya encore une fois un type voler sur une banquette, évitant par la même occasion un coup de chaise. Bien que quelqu'un parvint à lui coller une bon crochet du droit, mais, il en fallait plus pour lui faire pivoter la tête. Il se contenta de donner un bon coup de boule au boxer de foire. Kraa quant à lui semblait quelque peu... Concentré sur la belle danseuse, danseuse que d’ailleurs Rix trouvait bien agile pour casser des bras, le « crac » provenant d’une certaine épaule ne lui avait pas échappé, tout comme la souplesse dont elle semblait savoir faire preuve, l’avantage d'avoir une vision à 240° sans doute.

En l’entendant, Rix se tourna vers elle, était-ce une sorte d’ordre ? En tout cas pour lui ça en avait tout l’air. Et le « ensemble » ne changeait rien à la chose, même si celui-ci semblait dit de manière à faire tiquer Kraa qui ne l’avait pas vraiment lâché du regard depuis le début de cette petite castagne. Rix se tourna alors vers le petit groupe encore debout, et poussa un rugissement qui pour le coup en fit sortir plus d'un assez rapidement. Les courageux restant, et bien il les sortie de manière un peu plus brutal.

"On dirait que t’as une touche."

Rix attrapa une bouteille sur le sol, essayant de voir si elle contenait encore un quelconque liquide, mais il tira bien rapidement une grimace. Kraa quant à lui se contenta d'esquisser un semblant de sourire à sa remarque et finit par enfin détourner son regard de la danseuse pour jeter un énième ivrogne à moitié mort dehors. Rix laissa tomber la bouteille sur le sol.

"Vide... Alors, discutons !"

Les deux Krogans s'avancèrent alors lentement vers elle, tout en prenant de soin de s'assurer que les types à terre ne se relèvent pas tout de suite. Autant pouvoir profiter d'un peu de calme pour discuter. Rix était curieux d'entendre ce qu'elle avait à dire, il espérait qu'elle sache aussi bien parler que danser.



Revenir en haut Aller en bas

Messages : 13
Date d'inscription : 09/05/2017

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Mar 23 Mai - 15:10
Sarlia resta assise quand les deux Krogans vidaient les lieux, les observant faire. Les deux semblaient assez fort, mais c’est ce qu’on attend de leur race. Mais ils semblaient faire l’affaire, ne restait plus qu’à en savoir d’avantage sur eux, notamment leurs projets et affiliations.


“Bien joué messieurs,
leur dit-elle en levant la main, un sourire aux lèvres. Installez-vous donc, je vous apporte de quoi boire.” Ajouta-t-elle en désignant une des tables maintenant libre.

Elle se lève alors dans un geste gracile pour se diriger vers la porte en quelques ondulations lentes du bassin. Après quelques instants, elle ressort par la porte de service, une bouteille et trois verres à la main, ses pieds à nus. Elle se déplace alors vers la table où l’attendent les Krogans dans une démarche féline et sensuelle, évitant avec grâce les quelques corps jonchant le sol sur son passage.

Sarlia pose la bouteille sur la table, la tournant vers les deux compères pour qu’ils puissent l’identifier comme du Ryncol pur tandis qu’elle dépose les trois verres sur le meuble. Prenant sa chaise, elle la retourne pour placer son dossier vers la table. Les invitant à prendre place sur les chaises restante, elle vient s’asseoir sur la sienne en écartant ses jambes qu’elle place de part et d’autre du soutènement, ses cuisses bleues se dévoilant quand le tissu de la robe se déplace pour permettre son assise. Posant ses avants bras et ses coudes sur le dossier, elle recule légèrement le bassin en creusant son dos à nu, adoptant alors une posture qui achève un des ivrognes au sol dans un saignement de nez.

Elle marque une courte pause, poussant un léger soupire à peine audible en regardant la salle autour d’elle avant de tendre le bras pour récupérer la bouteille qu’elle ouvre pour servir les trois verres. Après en avoir avancé deux vers les Krogans, elle ramène son verre vers elle pour y tremper son index qu’elle tourne lentement dans le liquide. Tout en le mélangeant elle reporte son attention vers les deux colosses.



“Pour commencer, sauriez-vous me dire la raison de votre présence sur Kadara, et surtout ici au Tartarus ? “
Leur demanda-t-elle avec un grand sourire avant de sortir son doigt de son verre pour le porter sur ses lèvres avant de le glisser dans sa bouche, attentive à leur réponse, les regardant longuement tour à tour.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gestion de Profil RP
Âge: 563
Organisation: Aucune ?
Rang: Leader Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Mercenaire

Messages : 13
Date d'inscription : 07/05/2017
Localisation : Sur Terre.

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Mar 23 Mai - 18:17
Citation :
Leur apporter à boire ? Eh bien, on pouvait dire que cette Asari savait comment si prendre avec les deux Krogans, enfin, de manière à ce qu’ils ne tournent pas les talons dans la seconde et acceptent de bien vouloir s’asseoir pour discuter. Rix se dirigea vers la table qu’elle leur avait désignée, suivit de très près par Kraa. Une fois tout le monde à moitié mort ou jeté dehors, on pouvait dire que le Tartarus était un endroit presque appréciable. Rix ne put cependant s’empêcher de jeter un léger coup d’œil au déhanché de l’Asari, cette vue le fit esquisser un léger sourire, presque imperceptible même pour Kraa qui se tenait près de lui.

"Qu’est-ce qu’elle nous veut ?"

"On verra."

Après tout pourquoi ne pas attendre un peu ? Il y avait pire comme compagnie qu’une danseuse Asari, il suffisait de jeter un coup d’œil à tous ces types allongés sur le sol pour s’en rendre compte. Elle revint assez rapidement vers eux, amenant avec elle verres et bouteille. Ça démarche était... Fort agréable à regarder, même pour eux, il fallait bien l’avouer. Cependant, les Krogans savaient garder une mine assez sombre, de base cette race n’avait pas vraiment une face très... Causante et encore moins qui donnait envie d'avoir le moindre échange avec eux.

Une fois assit, Rix se contenta de croiser les bras en la regardant servir les verres, puis il finit par en prendre un. Il remarque bien qu’elle aussi se sert à verre. Pourtant, il savait que le Ryncol n'était pas vraiment une boisson que d’autres espèces aimaient, rare étaient celles pouvant supporter . A son tour, Kraa saisit aussi son verre, se pencha un peu en avant pour se tenir dans une position un peu plus confortable. Ils écoutent alors tous les deux la question, et ne répondent pas dans l’immédiat. Drôle de question venant de la part d’une danseuse. Kraa ne comptait pas répondre, il savait très bien que dans ce genre de situation, c’était à Rix de parler et non à lui, une certaine forme de loyauté et de respect.

"Je n’aime pas beaucoup les questions. Ça fait une dizaine d’années que nous sommes sur Kadara. Je ne viens pas souvent ici, trop de vermines de basse extraction."

Rix d’un mouvement de bras désigne l’ensemble de la scène. Pour lui ce genre de bagarre n’est rien de plus qu’un amuse-gueule, puis il boit une gorgée.

"J’vous retourne la question."


Revenir en haut Aller en bas

Messages : 13
Date d'inscription : 09/05/2017

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Mar 23 Mai - 21:12
Un seul d’entre eux semblait prendre la parole et il semblait assez sur la défensive, autant la jouer fine pour ne pas le brusquer, se dit Sarlia. Alors qu’il venait de lui retourner sa question, elle marqua une petite pause, l’index encore dans la bouche. Elle le sortit alors lentement pour revenir le plonger dans le verre qu’elle recommence à mélanger doucement.

« Oh, je me doute que vous n’en êtes pas à votre premier passage, mais pour rester ici, les gens ont souvent une raison. Moi par exemple, je suis, entre autre, une excellente danseuse. » Lui dit-elle en le regardant dans les yeux, insistant sur deux mots de sa phrase avec un petit sourire au coin de la gauche de sa bouche.

« Mais j’imagine, et surtout j’espère pour vous, que vous ambitionnez plus que de simplement faire le tour des bars. » En parlant, elle se redresse gonflant un peu le buste en s’étirant, tendant les bras au-dessus de sa tête en tirant sur ses poignets.   « Comme vous allez surement me demander ce qu’il en est pour moi, autant prendre les devants ! » Après avoir tiré un coup à gauche puis un coup à droite, elle repose ses avants bras sur le dossier de la chaise, se tenant d’avantage droite que précédemment.

« J’ambitionne de dorer le blason de cet établissement, pas le redorer car, hélas, son passé n’a pas été des plus glorieux. Certaines ici semblent se contenter de mener revue et on dirait qu’elles basent toute leur carrière sur ce point, mais je pense qu’on peut voir plus loin. »

Elle les regarde en souriant tous les deux, s’attardant davantage sur Rix qui semble être le chef du binôme. Retrempant son doigt dans le verre de Ryncol elle le glisse doucement sur ses lèvres pour prélever quelques gouttes en ressortant légèrement sa langue.

« J’aime à croire que cette place a le potentiel de devenir plus qu’un trou de vermines de basse extraction voyez-vous. Mais pour cela, il faudrait en revoir le fonctionnement Et je pense, vous en conviendrez, que ces grilles et cette absence de sécurité ne jouent pas en faveur du ‘’prestige’’. »

Pour appuyer ses dires, elle écarte ses bras dans de grands gestes théâtrales pour désigner tout autour d’elle aussi bien les corps à terre que les cages entourant la pièce.

« Imaginez l’espace d’un instant un établissement sans cages, avec une sécurité réelle et présente qui la remplace, ne serait-ce pas le genre d’endroit où on viendrait plus volontiers, et où on pourrait faire affaire ? Et entre nous, ça nous ôterait, du côté danseuses, l’impression d’être dans un zoo ou du bétail, tout en offrant aux clients d’avantages d’angles de vue. »

Ajoute-t-elle avec un petit sourire qu’elle accompagne d’un clin d’œil.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gestion de Profil RP
Âge: 563
Organisation: Aucune ?
Rang: Leader Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Mercenaire

Messages : 13
Date d'inscription : 07/05/2017
Localisation : Sur Terre.

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Mer 24 Mai - 16:47
Citation :
C’est vrai que Rix était sur la défensive, après tout, il avait l’habitude de ne faire confiance à personne. Alors, qu’une Asari particulièrement charmante l’invite à s’asseoir et lui serve du Ryncol sans qu’il en fasse la demande, c’était un peu louche pour lui. Il se rassurait en se disant que face à deux Krogans, elle en devrait en avoir une paire et une belle pour tenter quelque chose contre eux. Rix avait tilté sur le « Entre autre » accompagné du « excellente danseuse ». Il se contenta de boire une nouvelle gorgée, Kraa de son côté asséna un coup de pied à un ivrogne qui semblait tenter de se relever, celui-ci se rallongea alors bien vite dans un dernier râle, la discussion devenait sérieuse, ce n'était pas le moment de se faire interrompre.

"Excellente aussi dans le cassage de clavicule."

Il désigna dans un hochement de tête le type encore inconscient en bas de l’estrade. Pour ce qu’y est de l’ambition, il n’était pas vraiment du genre à déballer ses plans devant la première personne qu’il croisait autour d'une table. Mais oui il avait bien des plans, premièrement se faire plus de renommé. Actuellement Rix est sa bande était surtout connu comme des Krogans qu’il valait mieux ne pas trop emmerder, accomplissant plusieurs petits travaux plus ou moins légaux en fonction des commanditaires. Lorsque sa renommée serait assez grande, il quitterait Kadara pour s’installer ailleurs, l’envie d’avoir son propre territoire et d’être indépendant.

"J’ambitionne si j’en ai envie."

Ensuite, il l’écouta attentivement en se reculant un peu dans sa chaise. Un bien bel objectif que de vouloir rendre le Tartarus fréquentable. Objectif qui n’avait pas l’air d’être des plus simples vu la situation actuelle de l’endroit. Repaire de vermine, ivrogne, chef et autre membre de gang en tout genre, Rix n’était pas un Krogan des plus fréquentables qu'on se le dise, mais comparé au reste de la clientèle du Tartarus c’était presque comme avoir la chance de discuter avec un représentant officiel. Il imagina l’endroit sans cage, avec les danseuses se trémoussant sous le nez des clients, bien belle vision que cela. Vision d’ailleurs qui lui rappela un vieux souvenir enfouit dans un coin de son esprit.

"J’ai connu un endroit comme celui que vous décrivez. Et j’imagine qui faudra quelqu’un pour s’occuper du nettoyage..."

Il releva légèrement la tête afin de la regarder dans les yeux à son tour, il voyait au loin se profiler un certain... Intérêt. Rix avait aussi une drôle de sensation, un peu comme s’il connaissait son interlocutrice, seulement de vue bien sûr... Il n'arriverait pas précisément à se souvenir d'où et quand, mais il pouvait bien se tromper, les Asaris se ressemblent toutes plus ou moins.


Revenir en haut Aller en bas

Messages : 13
Date d'inscription : 09/05/2017

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Jeu 25 Mai - 21:12
Alors qu’il la fixe dans les yeux, elle le fixe en retour pendant quelques instants qui semblent pourtant durer une éternité avant de rompre l’échange avec un clin d’œil.

« Tout juste mon vieux ! »

Lui répond-t-elle avec un grand sourire, se redressant en écartant légèrement les doigts, les pouces levés et les index tendus pointant vers la table.

« Un service de sécurité est requis, les Krogans sont naturellement doués dans ce domaine de par leur carrure. Bref, je vous propose ce poste en travaillant pour moi, contre payement équitable bien sûr. »

Ajoute-t-elle en joignant les mains, les coudes posés sur le dossier de la chaise.

Elle les jauge quelques instants, examinant l’effet de sa proposition sur les deux colosses. Ses doigts croisés, elle avance le buste pour venir poser son menton sur ses mains avant de reprendre.

« Qui plus est, il y aura aussi d’autres possibilités de travail que juste servir d’agents de sécurité. Il est fort possible et plus que probable que quelques combats aient lieu dans la région si j’arrive à avancer mes pièces comme il faut. Comprenez que tant que nous n’avons pas un accord, je ne pourrais vous en dire davantage à ce sujet. On ne sait jamais, si vous décidez d’aller voir ailleurs, ce pourrait être dommage, pour votre clavicule. »

Dit Sarlia avec un immense sourire. L’avantage de sa position actuelle de simple danseuse est que personne ne la jugeait à sa juste valeur. En général, tout le monde la sous-estimait, à juste titre vu le mal qu’elle se donnait pour se retenir par moment.

Il prendrait surement sa phrase comme une plaisanterie, mais peut être restera-t-elle implantée quelque part dans son esprit pour ressurgir quand il le faudra. En attendant, autant profiter au maximum de son statut abstrait pour continuer à semer le doute sur ses capacités, cela en surprendra plus d’un quand le moment viendra pour elle de briller enfin.

Prenant son verre de Ryncol d’une main, elle vient le lever le l’air, invitant les deux autres à faire de même d’un regard accompagné d’un sourire.

« Donc, messieurs, avons-nous un arrangement ? »

Demande-t-elle en avançant son verre pour qu’ils viennent trinquer avec elle en cas d’acceptation de son offre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gestion de Profil RP
Âge: 563
Organisation: Aucune ?
Rang: Leader Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Mercenaire

Messages : 13
Date d'inscription : 07/05/2017
Localisation : Sur Terre.

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Ven 26 Mai - 14:10
Citation :

Vieux ? Oui, d’une certaine façon le Krogan pouvait être plus vieux qu’elle, mais impossible d’en être sûr comme ça juste avec un coup d’œil, il aurait fallu poser la question, mais concrètement il s'en foutait. Rix écouta attentivement la proposition de la danseuse qui semblant avoir un peu plus d'ambition que de se trémousser derrière une cage. Son regard ne quitta que très rarement celui de l’Asari, façon de montrer qu’il était très attentif à ses propos. On connait tous cette sensation lorsque l’on parle à quelqu’un incapable de nous regarder droit dans les yeux et qui tourne la tête dans tous les sens comme un foutu gyroscope. Kraa avait déjà fini son verre depuis quelques secondes, il troubla le silence qui s’était installé en posant son verre sur la table, une fois encore ce n’était nullement à lui de s’exprimer sur la chose, même si d'après son regard il semblait plutôt pour.

"Je ne conçois pas le travail sans paiement de toute manière."

Rix aussi venait de finir son verre, pour le moment elle avait attiré à curiosité. Il hocha la tête pour lui indiquer entre autre de continuer. Il esquissa un léger rictus lorsqu’elle mentionna le coup de la clavicule. Cette fois elle avait attiré son attention.

"Je me suis déjà battue avec une Asari une fois, j’avais une bonne allonge mais elle était incroyablement souple."

Il aurait fallu un peu plus de force pour casser sa clavicule que celle d’un humain, mais le petit trait d’humour avait tout de même réussi à l’atteindre, même si cela n’était pas vraiment visible sur sa face. Cependant, Rix avait d’autre ambition que faire des siens une bande de videurs surentraînés. Cependant il s’agissait là d’un bon moyen de se faire une petite réputation, des Krogans qui s’occupe de rendre le Tartarus un peu plus « fréquentable » pouvait être un coup de pub en leur faveur, dans le sens où ils pouvaient effectuer toute sorte de travail. Et puis, l’avantage c’est que même une fois sa réputation faite et sa position obtenue, il pourrait toujours travailler avec elle. Mais, pour cela il fallait un semblant de confiance, chose qui pour le moment n’était pas encore en vigueur. Rix tendit le bras afin pour saisir la bouteille afin de resservir Kraa et lui-même, c’était un crime de trinquer avec un verre vide, puis il reposa la bouteille tout en prenant son verre avec son autre main.

"Pour le moment, nous avons un arrangement. A nous de voir comment cela évolue par la suite."

Il entrechoqua son verre avec celui de l'Asari, suivit par Kraa. Pour le moment il savait très bien qu’elle n’avait pas encore tout dis, donc une grande partie des informations lui manquait sans doute. Il restait donc encore sur ses gardes, en tout cas, pour le moment lui et ses Krogans allaient jouer le rôle de videur.



Revenir en haut Aller en bas

Messages : 13
Date d'inscription : 09/05/2017

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Dim 28 Mai - 22:48
Sarlia trinque alors avec les deux Krogans, fière de faire aboutir cette négociation. C’était un nouveau pas supplémentaire vers son objectif final, autant l’apprécier comme il se doit. Elle porta alors son verre à sa bouche pour en boire une gorgée. Le Ryncol était un alcool assez fort, mais elle avait pu s’y ‘’former’’ sur Oméga. Rares étaient les Krogans à ne pas en boire et encore moins ceux qui ne proposaient pas aux danseuses de les accompagner. Au début, elle refusait et avait un peu de mal avec, mais Aria lui indiqua qu’elle devait le faire, pour gagner la sympathie du client, en plus de renforcer sa constitution. Alors elle s’y mit, gorgée par gorgée, verre par verre. Avec une dizaine d’années d’entrainement, elle arrivait à boire l’équivalent d’une bouteille en deux à trois jours sans s’évanouir, un bon score pour une non Krogane. En plus, elle commençait presque à en apprécier les goûts et les nuances, et celui-là, un pur non coupé, semblait prometteur pour un palais averti, enfin, un palais survivant à son contact.

Buvant sa gorgée d’une traite, elle reposa, sans ciller, le verre sur la table. Les complications seraient plus tardives mais d’ici là elle avait le temps de gérer les choses. Sarlia reporta de nouveau son attention sur les krogans.

« Pour commencer, et j’aurais peut-être dû commencer avant par ça avant de vous proposer de vous engager… Combien êtes-vous en tout ? Dans votre groupe je veux dire. »

Elle opina d’approbation à sa réponse. Certes, 3000 Krogans auraient bien arrangé ses affaires en plus de faciliter énormément son ascension, mais il fallait être réaliste. Elle était dans une autre galaxie ou le nombre de Krogan ne dépassait pas le nombre de fenêtres sur son ancienne arche, alors en avoir déjà un était une chance, là c’était inespéré.

« Bien, je vous explique le début du plan. D’ici peu, il y aura, comme souvent, une soirée ici, avec son lot d’ivrognes irritables. Mais, vous ne serez pas encore en service ! Il se peut que l’usage du temps fasse des siennes sur certains des barreaux des cages. Les aléas de la vie dirons-nous ! Quand ils céderont sous les coups des saoulards, le personnel sera en danger, montrant alors que la gestion du Tartarus est à revoir, tout comme sa sécurité. C’est ici que nous interviendrons tous ensemble. Tandis que j’exhorterai les danseuses à se protéger, vous entrerez afin de sécuriser l’endroit. Nous réfléchirons, bien entendu, à l’usage ou non des armes à feu, afin de marquer la chose comme il se doit. »

Dit-elle avec un petit sourire avant de reprendre.

« Des questions ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gestion de Profil RP
Âge: 563
Organisation: Aucune ?
Rang: Leader Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Mercenaire

Messages : 13
Date d'inscription : 07/05/2017
Localisation : Sur Terre.

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Lun 29 Mai - 12:56
Citation :

Les deux Krogans après avoir bu leur verre d’une traite, regardèrent l’Asari faire de même. Ils s’attendaient à la voir cracher ses poumons, ou encore à devoirs la ramasser inconsciente sur le sol. Pour le coup, la danseuse semblait être un peu plus résistante qu’une petite Asari fragile. Enfin, pour le moment ça allait, elle venait tout juste de descendre un verre, mais les Krogans savaient que le Ryncol se faisait sentir sur deux effets, en premier la descente, puis ensuite lorsque l’organisme commençait à le traiter. Car oui, il ne fallait pas oublier que ça restait de l’alcool, et un alcool beaucoup plus fort que la traditionnel vinasse humaine. Il fallait être capable de tenir sur la longueur, chose assez simple pour les Krogans de part leur constitution, à voir comment l'Asari aller se comporter.

"Un trentaine, mais... Qui sait ? Je pourrais peut-être en avoir plus."

En effet, Rix avait une trentaine de Krogan pour le suivre dans « ses projets », la grande majorité de l’espèce se trouvait à New Tuchanka. Mais comme il le disait, il pouvait en avoir plus, pour ça il suffisait qu’il reprenne contact avec la colonie. Qu’il renoue avec d’anciens frères d’armes et autre Krogan qu’il avait fréquenté bien avant. Là, en effet il pourrait multiplier l’effectif de Krogan sous ses ordres. Mais avant d’élargir son effectif, il fallait que les crédits suivent. 30 Krogans m’écoutant c’est un sacré problème que l’on ne peut pas prendre à la légère. Il écouta toujours attentivement le plan de l’Asari. Autant dire que niveau réflexion, dans la grande majorité des cas, Rix n’était pas du genre à réfléchir sur un plan d’action, il se contentait d’agir point barre. Donc il ne serait pas mentir de dire que certains points du plan de l’Asari lui semblait inutile, il comprenait vaguement le but recherché ça oui mais sans vraiment en saisir le sens.  

"Des Krogans et des flingues, votre plan me plait Asari. Mais oui, j’ai une question, le prix."

Oui, la question qui revenait sans cesse dans la bouche des mercenaires, le prix. C’était bien beau de ramener une trentaine de Krogans armés, mais même s’ils suivaient Rix sans poser de questions, travailler à perte n’était pas vraiment dans leur volonté. Kraa lui continuait de rester silencieux, de son côté, la possibilité d’un travail sur une durée plus ou moins importante pouvait être une bonne chose pour leur groupe.



Revenir en haut Aller en bas

Messages : 13
Date d'inscription : 09/05/2017

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Mar 30 Mai - 9:44


“Pour le prix, je peux vous proposer une cargaison de baryte, si vous suivez son cours, vous avez certainement remarqué qu’il est toujours élevé depuis une dizaine d’années, une valeur sûre donc.”

Lui proposa Sarlia. Elle avait reçu cela d’un Galarien qui semblait obsédé par ce business, autant que cela puisse lui servir pour ses affaires, surtout que seule, à part simplement le vendre, elle n’en voyait pas l’utilité, alors que pour des mercenaires, cela pouvait servir. Monnaie d’échange, matériaux de forage, renforcement des armures… plusieurs possibilités s’offraient à eux. Mais peut être préfèreraient-ils l’argent plus direct, certains sont plus du genre à voir à court terme, et des crédits purs et simples les rassurent en général, aussi, elle reprit.

“Sinon, je peux vous proposer un paiement en crédits, dans les dix mille, cela vous conviendrait ? Sauf si vous ne préfériez un autre type de paiement ? Armes, équipements, véhicules, vivres, alcool, drogues ? A moins que vous n’ayez d’autres préférences ?”

Demanda-t-elle avec un petit sourire avant de les resservir en Ryncol, prenant cependant soin de ne pas en reverser dans son verre. Elle retourna alors dans sa posture lascive, les bras croisés sur le dossier de sa chaise, sa menton posé sur ses avants bras à les jauger.

Depuis qu’elle était installée sur Kadara, elle avait passé des jours et des nuits à négocier avec des interlocuteurs de tous types, le plus souvent pour obtenir des services, faveurs ou cargaisons. Cela lui avait permis de se tisser peu à peu un réseau de fournisseurs, d’acheteurs, mais aussi de bras pour agir en son nom.

Recruter les Krogans allait être une des dernières pierres nécessaires à son édifice pour pouvoir le dévoiler au monde, ou du moins à Port-Kadara, pour entamer son plan d’ascension sociale. Pour la suite, il lui manque quelques éléments, mais elle avait des pistes à exploiter pour cela.Mais pour le moment, il fallait se concentrer sur les évènements proches.

L’idéal serait de limiter les morts, enfin côté client surtout. Si tous sont tués, récupérer le Tartarus aura moins d'intérêt s’il devient vide par la suite. Ce sera un point à discuter avec les Krogans si le prix leur va, le fait de faire passer un message, mais pas trop.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gestion de Profil RP
Âge: 563
Organisation: Aucune ?
Rang: Leader Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Mercenaire

Messages : 13
Date d'inscription : 07/05/2017
Localisation : Sur Terre.

MessageSujet: Re: Une soirée normale au Tartarus   Mar 30 Mai - 18:57
Du Baryte ? Le Krogan grimaça légèrement, le paiement par marchandise interposée ce n’était pas vraiment son truc. Certes comme l’avait précisé l’Asari, le coût du Baryte n’avait pas chuté depuis une dizaine d’année. Ce coût élevé était principalement dû au fait que ce minerai n’était pas courant sans pour autant être rare. Il suffisait qu’une entreprise de forage tombe sur un gros gisement sur une tierce planète pour que les prix s’effondrent, du jour au lendemain, la marchandise perdait toute sa valeur. Alors pour Rix c’était hors de question. Il saisit doucement son verre de nouveau plein et le glissa légèrement dans sa direction. Kraa, lui, releva la tête vers son leader, affichant lui aussi une légère grimace concernant le paiement par Baryte. Dix mille était un bon prix, mais un peu plus n’aurait pas fait de mal, le Krogan comptait bien rafler le plus possible, l’équipement sa s’entretient.

"Quinze mille, et j’vous promet de ne pas transformer l'endroit en feu de joie si vous me la mettez à l’envers."

Même si les coups-bas et les traîtrises faisaient partie du quotidien de la vie d'un Krogan, encore plus lorsque celui-ci était une sorte de chef, ce n’était pas pour autant quelque chose d’apprécier, et Rix voulait que cela soit clair. Il savait très bien que d'autre pouvait essayer de le berner, il pouvait déjà difficilement faire confiance aux siens, alors aux autres... Mais pour le côté positif, ce travail pouvait devenir fort intéressant pour lui, car au-delà de se faire un début de réputation, cette petite prise de contrôle du Tartarus allait forcément mettre en colère quelques petits gangs de vermines environnant, qui avaient pour habitude de venir se saouler ici. Vermines qui, si elles disparaissaient, n'allait manquer à personne et ferait un peu plus de place pour le groupe de Rix, une fois les éventuels concurrents rayés de la surface de Kadara, il lui serait plus facile de s’implanter réellement dans le coin, du moins jusqu'à prétendre à avoir son propre territoire. Car, au fond de lui, il se doutait que pour l'Asari, le Tartarus n'était qu'une première étape. Il lui faudrait alors rapidement quitter la planète, avant de devoir s'affronter pour un bout de terre.

Mais, si les plans de l’Asari se concrétisaient dans la durée, tous deux auraient sans doute besoin de se soutenir mutuellement. Rix se recula dans son siège tout en buvant de nouveau une gorgée.

"Et concernant les indésirables vermines offusquées. On les écrase ou ?"

C'était le genre de chose à savoir plutôt en avance, difficile de ramener les morts à la vie. Rix n'avait pas vraiment de préférences sur la question, tant qu'il pouvait casser quelques bouches... Mais bien entendu il n'était pas contre le fait jouer un peu de la gâchette. Après à elle de choisir...


Revenir en haut Aller en bas
 

Une soirée normale au Tartarus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Beyond :: Secteur d'Héléus [RP] :: Espace Indépendant :: Govorkam :: Kadara-